Quels sont les avantages des logiciels pour l’exploitation de l’entrepôt ?

Publié le dans Entreprise, Service, Technologie

Invisible. Indispensable. Sous-estimé. Logiciel. 

Les logiciels sont invisibles, indispensables et trop souvent sous-estimés. Même si nous l’oublions bien souvent, les logiciels nous accompagnent tout au long de notre vie et nous enveloppent dans leur réseau numérique. Il est naturel que les logiciels jouent également un grand rôle dans un système logistique. Car ils insufflent de l’intelligence aux composants mécaniques. Mario Rauch, Head of Software Consulting chez KNAPP, nous explique dans une interview pourquoi les logiciels ne devraient pas être des pochettes-surprises, pourquoi des processus logiciels intelligents sont à la base d’un fonctionnement de l’entrepôt efficace et comment le Software Consulting fonctionne chez KNAPP.

Mario Rauch, Head of Software Consulting, KNAPP AG
Mario Rauch, Head of Software Consulting, KNAPP AG

Dans l’investissement global dans un système logistique, l’expérience montre que la part qui revient au logiciel est faible, on parle là d’environ 10 %. Mais dans l’exploitation, elle est responsable à hauteur de 90 % du fonctionnement intelligent et sans encombre du système. La bonne conception du plan du logiciel, analogue au plan physique de l’installation, est par conséquent essentielle.

 

Comment expliquez-vous les logiciels ?

Mario Rauch: Pour répondre à cette question, j’aime prendre un exemple simple. Imaginons deux voitures du même modèle. Les deux voitures sont côte à côte, l’une a un logiciel qui convient, l’autre pas. Remarque-t-on la différence au premier coup d’œil ? Non – on ne voit quelle est la voiture ayant un logiciel que lorsque l’on tourne la clé de contact. Le logiciel sert donc à ce que les composants mécaniques fassent leur travail au bon moment. On ne voit pas le logiciel mais « seulement » ses conséquences. On touche là au gros problème des logiciels, que nous rencontrons tout le temps au quotidien : les logiciels sont invisibles, on ne peut pas les toucher et c’est pourquoi ils sont souvent sous-estimés.

 

 

Welches Auto springt an? Können Sie auf den ersten Blick erkennen, welches Auto über eine Software verfügt? Software ist unsichtbar, aber nicht unwichtig. Trotzdem wird ihre Bedeutung oft unterschätzt.Welches Auto springt an? Können Sie auf den ersten Blick erkennen, welches Auto über eine Software verfügt? Software ist unsichtbar, aber nicht unwichtig. Trotzdem wird ihre Bedeutung oft unterschätzt.

Pouvez-vous reconnaître au premier coup d’œil la voiture qui dispose d’un logiciel ? Les logiciels sont invisibles mais importants. Et cependant, on les sous-estime souvent.

 

 

On pourrait dire que les logiciels ont un problème d’image ?

Mario Rauch: (Rires) En exagérant un peu, on pourrait le dire comme ça. C’est que, pour des investissements dans un système logistique automatisé qui se chiffrent en dizaines de millions, la part de l’investissement dans le logiciel joue vraiment un rôle subordonné. L’expérience montre que l’on parle ici d’environ 10 pour cent de la somme. Non seulement les logiciels sont invisibles mais ils passent inaperçus dans le volume global d’investissement. Ils sont souvent le parent pauvre qui arrive à la fin de l’élaboration de la solution.

Pourquoi n’est-ce pas une bonne idée ?

Mario Rauch: Pour faire bref, le risque est que la solution logicielle devienne une pochette-surprise. Et qu’on ne sache que lorsqu’on l’ouvre – donc au plus tôt lors de la mise en service du système – si le logiciel fonctionne ou pas. Ce qui peut avoir des conséquences dramatiques, car pendant l’exploitation de l’entrepôt, le logiciel est responsable à 90 pour cent de l’efficacité et de la rentabilité d’un système. En clair : si le logiciel n’est pas adapté parfaitement aux cas d’utilisation, aux processus, aux flux de marchandises et aux technologies, le système ne pourra jamais tourner à plein régime. Et par conséquent, l’investissement n’aura pas le succès escompté.

Quelle est l’approche du Software Consulting de KNAPP ?

Mario Rauch: Nous sommes convaincus que c’est au début d’un projet que l’on a la plus grande marge de manœuvre pour mettre l’ensemble du déroulement du projet durablement sur les bons rails. Ce qui signifie que nous nous positionnons avec notre Software Consulting tout au début et que nous travaillons avec nos clients dès le premier jour. Nous partons des cas d’utilisation, des tâches et des objectifs commerciaux de chaque client. Il est très important pour nous de comprendre comment le client et son activité fonctionnent car nous ne voulons pas vendre de solution logicielle toute faite. Notre objectif est de transcrire l’individualité et les caractéristiques de chaque client et de chaque activité dans des processus logistiques efficaces.

Nous sommes convaincus que c’est au début d’un projet que l’on a la plus grande marge de manœuvre pour mettre l’ensemble du déroulement du projet durablement sur les bons rails. . Il est très important pour nous de comprendre comment le client et son activité fonctionnent car nous ne voulons pas vendre de solution logicielle toute faite. Notre objectif est de transcrire l’individualité et les caractéristiques de chaque client et de chaque activité dans des processus logistiques efficaces.

Mario Rauch, Head of Software Consulting, KNAPP AG

Comment fonctionne le Software Consulting chez KNAPP ?

Mario Rauch: Nous nous appuyons sur une méthodologie : grâce à cette approche et en étroite collaboration avec le client, notre logiciel devient visible, explicable, discutable et peut être défini. Le cœur de cette approche consiste à penser en termes de cas d’utilisation et de processus. Nos experts logiciels KNAPP entrent alors en piste et ils doivent être à la fois des logiciens, des communicateurs et des traducteurs hors pair pour poser les bonnes questions, bien écouter et comprendre les exigences. En plus de ces compétences personnelles, nous mettons à disposition une méthode visuelle complète d’analyse et de description des processus logistiques. Des perspectives différentes et des écrans initiaux sur ces processus permettent en fonction du thème, de l’avancement du projet et du degré de finition, de concevoir efficacement la solution logicielle nécessaire. Ainsi, dès le premier jour, nous concevons pas à pas le logiciel en concertation. Il est ensuite traduit avec un minimum de pertes dans le monde des systèmes et des technologies.

 

Schritt für Schritt zur individuellen Logistiklösung. Sobald die Softwareprozesse definiert sind, können diese in konkrete Technologien und eine logistische Gesamtlösung übersetzt werden.
Pas à pas vers une solution logistique individuelle. Dès que les processus logiciels sont définis, nous pouvons les traduire dans des technologies concrètes et dans une solution logistique intégrale.

Quels avantages cette approche présente-t-elle ?

À mon avis, cette approche nous fournit les bases pour une mise en œuvre réussie du projet dans son ensemble et surtout pour le succès durable de nos clients. Grâce à notre méthodologie, nos clients et surtout nous savons très tôt à quoi la solution logistique va ressembler à la fin et comment elle fonctionnera. Ce qui veut dire que le risque lié à l’investissement baisse de manière significative. Car nous disons : « Nous ne pouvons et ne voulons en aucun cas nous permettre une pochette-surprise ». Je suis très fier que notre approche nous ait permis de fêter de grands et beaux succès avec nos clients.

Merci pour l’interview.

Temps de lecture 5 minutes
L’article contient des vidéos
Martina Ogrisek
Martina Ogrisek
Brand Communications
General Retail & E-Commerce Solutions
Quelles tendances animent le secteur du Retail ? Comment transformer les nouvelles exigences en solutions d’automatisation individuelles ? Martina vous dit tout sur ces thèmes dans son blog. Et elle vous familiarise avec le monde des systèmes d’automatisation d’entrepôt et avec la conception des postes de travail du futur.

Partager

Informations complémentaires

Smart Software Solutions (vidéo)

 

Une success story pour le Software Consulting de KNAPP est Victorinox, l’entreprise traditionnelle qui fabrique les légendaires couteaux suisses. Découvrez dans notre interview sur le chantier pourquoi Victorinox attendait une offre et comment il a obtenu un workshop – et pourquoi il est très content aujourd’hui qu’il en ait été ainsi.

Pas de commentaires sur cet article

Écrivez un nouveau commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d’un * doivent être renseignés.