Gardez votre calme. C’est la période de pointe.

Publié le dans Fashion, Retail, Tendances
Temps de lecture 3,5 minutes

Ce qu’il faut savoir sur le Black Friday

Les soldes. Une seule journée. Les meilleures affaires de l’année. -50 %. -70 %. Les boutiques pleines à craquer. Les bonnes aubaines en ligne. Les chiffres d’affaires record. Black Friday.

Mais au fait, pourquoi le vendredi qui suit Thanksgiving s’appelle-t-il Black Friday ? Savez-vous d’où le jour au plus gros chiffre d’affaires de l’année tire son origine ? Nous avons mené l’enquête. Embarquons pour un voyage – dans le temps, vers le passé jusqu’aux origines du Black Friday et aussi autour du monde. Découvrez comment la tendance du Black Friday se vit dans le monde entier. Notre périple Black Friday n’a cette fois pas pour but notre boutique préférée mais une discussion avec nos experts. Ils nous confient comment assister nos clients en leur fournissant l’équipement parfait pour atteindre des sommets.

Pour le dire avec les mots d’un guide de montagne : « Le bon équipement tranquillise ». Avoir une solution solide et intelligente qui fournisse la souplesse nécessaire pour réagir à ces pics d’activité, c’est la base de la préparation au Jour J. Si les opérations, le système et les stocks sont bien en phase, on se sortira sans encombre des pics d’activité, pour atteindre des sommets.

Johannes Holas, Vice President Fashion Solutions, KNAPP AG
Johannes Holas
Vice President Fashion Solutions, KNAPP AG
Wir unterstützen unsere Kunden mit der richtigen Ausrüstung und machen sie am Black Friday zu Gipfelstürmern.
Nous fournissons à nos clients le bon équipement et faisons d’eux des conquérants pour le Black Friday.

L’origine du Black Friday

On entend souvent dire que les comptables, après Thanksgiving, utilisaient de l’encre noire et non rouge car grâce aux bons chiffres d’affaires, les chiffres n’étaient plus dans le rouge. Il s’agit d’une explication plausible de l’origine du mot qui, de plus, est sûrement véridique. Mais ce n’est pas la vraie origine du Black Friday, tel que nous le connaissons aujourd’hui.

La première fois que le terme de « Black Friday » a été employé, cela n’eut rien à voir avec une expérience shopping réjouissante. Le vendredi 24 septembre 1869 le marché de l’or aux États-Unis s’effondrait. Avec l’intention de s’en mettre plein les poches, deux financiers de Wallstreet achetèrent tout l’or qu’ils pouvaient pour faire remonter le cours de l’or rapidement et revendre avec un profit colossal leur stock d’or. Mais leur plan s’avéra un échec, les cours de l’or chutèrent rapidement, ruinant ainsi de nombreuses personnes ce vendredi noir. Ce Black Friday n’a là aussi rien à voir avec des magasins bondés et des bonnes affaires en ligne.

Le « Black Friday » est associé au shopping pour la première fois dans les années 50 à Philadelphie – mais ce n’est pas dans un contexte positif. C’est la police qui utilise ce terme cette fois car, en ce vendredi après Thanksgiving, c’est le chaos qui règne à Philadelphie. Une foule immense se pressait en ville, d’une part pour passer cette journée libre en ville en famille et faire des achats et d’autre part, en raison du match de foot traditionnel le samedi suivant. La police fut sur le qui-vive toute la journée en raison du chaos, des bouchons, des trottoirs surpeuplés et des vols. C’est pourquoi elle baptisa cette journée de travail peu appréciée Black Friday. Au fil du temps, le terme s’est répandu depuis Philadelphie dans tout le pays et a perdu sa connotation négative. Black Friday a alors été employé par les commerçants américains pour attirer l’attention sur leurs offres après Thanksgiving. C’est ainsi que ce vendredi après Thanksgiving s’est imposé au fil du temps comme un événement commercial – sans association négative.

Mittlerweile ist der Black Friday in den USA der umsatzstärkste Tag im Jahr.
Désormais le Black Friday est la journée qui enregistre le plus gros chiffre d’affaires dans l’année aux États-Unis.

Depuis Philadelphie à la conquête du monde

En partant des USA, la tendance Black Friday s’est établie dans le monde entier. Et même si cette journée répond au Mexique au nom de « El buen fin », « le bon weekend » ou si l’on parle aux Émirats arabes unis de « White Friday », le principe en est le même : les consommateurs du monde entier sont pris ce jour-là d’une fièvre acheteuse.

Autriche

49,6 % font des achats le Black Friday aussi bien en ligne que dans les commerces stationnaires, 39,2 % uniquement en ligne et 11,2 % uniquement de manière stationnaire.

Australie

71 % des Australiens prévoient de faire des achats le Black Friday.

Afrique du Sud

en moyenne, achat de 4,5 produits par personne.

Chine

le Black Friday n’est au niveau mondial que le deuxième plus grand événement commercial. Au point de vue international, le Single’s Day est bien plus important.

Russie

dépenses de 120€ en moyenne par personne.

Chili

en moyenne, achat de 3,4 produits par personne.

États-Unis

dépenses de 429€ par personne aux USA le Black Friday

Brésil

Le pays avec les intérêts de recherche les plus élevés pour le Black Friday : octobre 2019 : augmentation de 83 % par rapport à l’année précédente.

Allemagne

en moyenne achats d’un montant de 211€ le Black Friday.

Le chouchou du Black Friday : la mode !

Pour les commerçants du secteur Fashion avant tout, le Black Friday est la journée la plus importante de l’année, car les gens dans le monde continuent à acheter de préférence du prêt-à-porter. Il importe d’être bien équipé pour affronter cette période de l’année particulièrement stressante qui connaît un afflux de commandes immense. Le tout, c’est de bien se préparer, de façon ciblée. Nos experts du Black Friday vous disent comment nous nous préparons avec nos clients à cette journée au chiffre d’affaires le plus élevé de l’année et comment relever les défis.

Novembre noir

Une possibilité de gérer avec succès les pics d’activité est d’augmenter le nombre d’équipes dans l’exploitation en équipes – plus d’employés et des stations de travail temporaires. Cela a un sens car la performance élevée ne doit être fournie que pendant quelques jours par an. Mais comment monter en puissance quand les capacités sont déjà au maximum ?

Pour garder le contrôle des achats et des livraisons, être à la hauteur de la concurrence et répondre aux besoins multiples et individuels des clients, nous avons de nombreux clients qui font des offres imbattables dès le début de la semaine, pour que leur centre de distribution ne soit pas au bord de l’implosion le Black Friday. Une tendance qui gagne en importance : le « Black Fiveday ».

 

Martin Wallner
Martin Wallner
System Design Engineer Fashion Solutions, KNAPP AG

« Certains de nos clients commencent même leurs promotions dès début novembre. On a l’impression que cette tendance va s’affirmer à l’avenir. Les chiffres des ventes vont en tout cas dans ce sens », nous explique Martin Wallner.

La magie des données

« C’est tout un art de concevoir un système qui soit efficace, de faire en sorte qu’il ne soit pas surdimensionné pendant l’année mais qu’il fonctionne quand même le Black Friday, le jour avec la plus forte demande. Pour garantir à nos clients cette extensibilité et cette souplesse, il est important de savoir à quel niveau définir la capacité productive maximale de l’installation », souligne Michaela Buchner, System Design Engineer Fashion Solutions.

Pour se préparer au Black Friday il faut bien sûr une certaine quantité de données historiques. Mais une grande abondance de données ne suffit pas à elle seule à faire du Black Friday un succès. Tout dépend de la façon dont on pronostique l’évolution de ces données. C’est toute la magie qui est derrière .

Michaela Buchner
Michaela Buchner
System Design Engineer, Fashion Solutions, KNAPP AG
Temps de lecture 3,5 minutes
Katharina Windhaber
Communications
Fashion Solutions
Katharina surfe sur les nouvelles tendances en matière de logistique de la mode et du textile. Les solutions d’automatisation sur mesure ne se démodent jamais. Par ailleurs, elle recherche et écrit des blogs sur les sujets technologiques tels que les logiciels, la robotique et l’intelligence artificielle.

Partager