Distribution électronique de produits alimentaires : micro centres comparés aux centres de distribution centraux – quelle stratégie choisir ?

Publié le dans Food Retail, Logistique du futur, Technologie, Tendances
Temps de lecture 3,5 minutes

Bien que la réponse dépende d’un nombre important de facteurs, une solution d’automatisation extensible supporte les deux options.

De plus en plus, les consommateurs font leurs courses alimentaires plutôt en ligne que dans les magasins

Pour gagner du temps, un nombre croissant de consommateurs américains adopte les achats en ligne de produits alimentaires – ils apprécient le confort d’utilisation en profitant du Click & Collect offert par de nombreux détaillants et/ou des offres de livraison à domicile. Effectivement, 23,1 % des consommateurs ont utilisé ce service en 2018, un chiffre qui grimpe encore à 36,8 % en 2019. Et cette tendance ne devrait pas ralentir, le Food Marketing Institute anticipe en effet que 70 % des consommateurs effectueront au moins une partie de leurs achats alimentaires en ligne pour une valeur des ventes de 100 milliards $ en 2022 (l’équivalent de 850 $ par ménage américain par an).

Au départ, la plupart des magasins offrant ces services étaient en mesure de gérer la demande avec des employés poussant des chariots dans les allées et remplissant les commandes en suivant les listes de prélèvement papier. Cependant, avec la popularité croissante du commerce alimentaire en ligne, ce processus n’est plus efficace aujourd’hui. Étant donné les contraintes en termes d’espace et le manque de main d’œuvre, le prélèvement dans des chariots ne peut plus faire face aux demandes croissantes des clients. Il atteint également ses limites en raison de l’étroitesse des fenêtres de livraison promises par les détaillants qui se livrent une concurrence effrénée dans le secteur alimentaire. Cette méthode de prélèvement est par ailleurs loin d’être exempte d’erreurs humaines, ce qui peut se traduire par une expérience de shopping médiocre et des consommateurs préférant continuer à faire eux-mêmes leurs achats.

achats en ligne de produits alimentaires; livraison à domicile micro centres de distribution automatisés, commerce alimentaire électronique
Pour gagner du temps, un nombre croissant de consommateurs américains adopte les achats en ligne de produits alimentaires – ils apprécient le confort d’utilisation en profitant du Click & Collect offert par de nombreux détaillants et/ou des offres de livraison à domicile.

Avec la croissance du nombre de transactions et de la concurrence et la réduction des fenêtres de livraison dans une industrie agro-alimentaire où les marges sont déjà faibles, quelles sont les options pour les détaillants en produits alimentaires et en boissons ? De nombreux détaillants considèrent les micro centres de distribution automatisés soit comme une alternative soit comme un complément aux centres de distribution centraux traditionnels qui étaient utilisés auparavant uniquement pour l’approvisionnement des boutiques.

Quelle est la différence ?

Les micro centres de distribution automatisés sont typiquement couplés géographiquement à un ou plusieurs commerces de détail. Ils sont souvent situés dans l’immeuble d’à-côté ou à l’arrière du magasin physique. Installés sur une surface d’environ 10 000 mètres carrés, ils desservent souvent entre trois et cinq autres magasins et fournissent des services de livraison à domicile. Les centres de distribution centraux sont des installations autonomes traditionnellement de grande taille (également automatisées pour traiter les commandes en ligne) qui desservent plusieurs magasins et fournissent des services de livraison à domicile aux clients dans certaines régions données, avec des fenêtres de livraison variables.

La question est maintenant de savoir quelle est la meilleure stratégie pour une opération donnée de Food Retail et quelle est la technologie de manutention automatisée idéale pour traiter la demande clients le plus efficacement possible ? La réponse, comme bien souvent en matière de chaîne de livraison, dépend d’un nombre important de facteurs.

micro centres de distribution, centre de distribution central, commerce alimentaire électronique
La question est maintenant de savoir quelle est la meilleure stratégie pour une opération donnée de Food Retail et quelle est la technologie de manutention automatisée idéale pour traiter la demande clients le plus efficacement possible ? La réponse, comme bien souvent en matière de chaîne de livraison, dépend d’un nombre important de facteurs.

Les facteurs à prendre en compte pour le choix d’une stratégie de commerce alimentaire électronique

Avant de choisir une stratégie, il est important de comprendre les préférences de vos consommateurs en ligne, sans oublier vos propres offres dans votre réseau. Ceci comprend :

  1. Le service préféré. Vos clients préfèrent-ils le modèle du Click& Collect où ils viennent récupérer leurs achats alimentaires aux points de collecte du magasin ? Ou offrez-vous (et préfèrent-ils) la livraison à domicile ? Le modèle du micro centre convient bien lorsque les clients récupèrent leurs achats dans le magasin, bien que – en fonction de votre offre – il puisse également être utilisé pour les livraisons chez les clients. Quant au modèle du centre de distribution central, il est idéal pour les livraisons directes aux clients dans une zone donnée, car il ne nécessite pas de travail dans les magasins pour emballer les envois.
  2. L’implantation géographique. Combien de magasins physiques votre offre électronique comprend-elle dans votre réseau ? Tous les sites ont-ils une offre Click & Collect, ou juste quelques-uns ? Les magasins ont-ils suffisamment de place à l’arrière (ou d’espace adjacent constructible) pour installer un système de préparation de commandes automatisé séparé ? Si vous avez de trois à cinq magasins relativement proches géographiquement qui offrent aux clients la possibilité de venir récupérer leurs achats sur le point de vente, alors il sera peut-être plus rentable d’installer une automatisation dans un micro centre qui livrera les commandes clients directement à ces magasins. Cependant, si la distance entre les magasins est importante, il est vraisemblable que des micro centres individuels situés sur chaque site soient plus adaptés pour répondre aux demandes des clients. En règle générale, une stratégie de traitement centralisée est la meilleure approche pour les livraisons à domicile.
  3. Les habitudes d’achat des consommateurs. Les consommateurs apprécient-ils que d’autres personnes choisissent leurs denrées périssables, comme les produits frais et la viande ? Ou ne commandent-ils que des produits emballés ? Combien de produits sont commandés habituellement et quelle est leur taille ?

Comprendre les profils des commandes clients est la clé pour justifier les investissements en matière d’automatisation. Les produits emballés et les surgelés sont faciles à manipuler de manière automatisée. S’il s’agit du type de produits que la majorité des clients commande, automatiser une partie du centre de distribution central peut être la solution la plus rentable. Cependant, si la majorité des clients commande des produits périssables sans état d’âme, recourir à l’automatisation dans un micro centre, associé à un prélèvement manuel en chariot pour les produits frais et la viande, peut être un meilleur choix. De plus, la taille de chaque commande et les produits contenus peuvent aider à déterminer dans quels délais chaque approche permettra d’atteindre le retour sur investissement (ROI), qui est en relation directe avec le nombre de commandes pouvant être traitées sur une période donnée.

 

Sélectionner la stratégie de traitement automatisée optimale

Une fois que les habitudes d’achat des consommateurs ont été définies et que vous avez déterminé les possibilités dont dispose votre commerce électronique de produits alimentaires, il est temps d’acheter les options d’automatisation.

La solution d’automatisation optimale – qu’il s’agisse d’une approche utilisant les micro centres ou d’un centre de distribution central ou encore d’un mixte des deux – est celle qui fournit un rendement élevé, précision et flexibilité maximale (c’est-à-dire capable de s’ajuster à la hausse ou à la baisse pour s’adapter aux variations de la demande ainsi qu’aux offres de produits). La solution doit être robuste et reconnue, pilotée par un logiciel qui peut analyser le comportement client et y répondre, et elle doit changer les profils du stock.

Les systèmes automatiques de prélèvement et de stockage reposant sur des navettes font partie des solutions d’automatisation les plus fréquemment mises en place. Hautement compactes, facilement extensibles et offrant un rendement élevé, les navettes peuvent être employées dans des espaces réduits – moins de 10 000 mètres carrés – et elles sont capables de traiter quelque 15 000 unités de stock. Un seul système à navettes peut convenir à l’arrière d’un supermarché et être utilisé juste pour ce point de vente ou pour des emplacements de boutiques multiples. Une autre solution consiste à utiliser des systèmes à navettes pour traiter les prélèvements à l’unité dans les centres de distribution centraux, pour gérer les livraisons directes aux clients ou pour les livraisons avec récupération dans les boutiques.

L’OSR Shuttle™ Evo de KNAPP est une de ces solutions qui allient stockage des produits individuels et prélèvement depuis un poste de travail produit-vers-l’homme. Dans les applications pour le commerce alimentaire en ligne, le système peut inclure le stockage de produits réfrigérés et à température ambiante, ce qui le rend idéal pour l’automatisation du prélèvement des produits dans le cadre des commandes clients de produits alimentaires individuels.

 

OSR Shuttle™ Evo commerce alimentaire en ligne
L’OSR Shuttle™ Evo est une de ces solutions qui allient stockage des produits individuels et prélèvement depuis un poste de travail produit-vers-l’homme. Dans les applications pour le commerce alimentaire en ligne, le système peut inclure le stockage de produits réfrigérés et à température ambiante, ce qui le rend idéal pour l’automatisation du prélèvement des produits dans le cadre des commandes clients de produits alimentaires individuels.

Le coût est bien sûr toujours à prendre en compte. En général, le degré et l’étendue de l’automatisation nécessaires pour un centre de distribution central demandent plus de temps (de 18 à 24 mois du contrat à la mise en service) et un investissement financier plus important que l’installation d’un micro centre automatisé plus petit (possible en 13 semaines). Toutefois, en fonction de la demande client et des régions géographiques à desservir, il peut être nécessaire de recourir à des micro centres multiples. Le bon fournisseur de solutions peut vous aider à analyser et à sélectionner la solution optimale.

Un moyen de maximiser l’investissement en automatisation, quelle que soit la stratégie de traitement des ordres retenue, est de n’automatiser que les produits qui sont commandés régulièrement et de prélever les articles à très forte rotation manuellement. Généralement, il n’est pas rentable d’automatiser le stock d’un magasin entier. Après avoir analysé les habitudes d’achat des consommateurs et la vitesse de rotation des unités de stock, la meilleure approche est plutôt de gérer une partie des produits au sein du système automatisé. Pour la majorité des détaillants en produits alimentaires, ce nombre varie généralement entre 10 000 et 15 000 unités de stock. En pratique, cela peut signifier que les produits périssables sont prélevés manuellement, tandis que les produits emballés sont automatisés ; les prélèvements sont ensuite consolidés dans une commande individuelle manuellement soit pour la livraison aux clients soit pour la récupération par les clients.

Au final, l’ère des produits alimentaires en ligne a commencé. Les détaillants qui ne s’adaptent pas maintenant et ne procèdent pas à des investissements en matière d’automatisation, perdront en fin de compte des clients sur le long terme. Vous voulez en savoir plus sur les différentes stratégies et technologies permettant de gérer la demande en produits alimentaires en ligne ? Écrivez-nous à l’adresse ksi.sales@knapp.com.

Pas de commentaires sur cet article

Écrivez un nouveau commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d’un * doivent être renseignés.