Comment les pharmacies aux États-Unis peuvent renouer avec la profitabilité

Temps de lecture 4 minutes

Aux États-Unis, des frais de gestion directs et indirects (DIR fees) sont facturés aux pharmacies. Ils ont été mis en place à l’origine par les CMS, (Centers for Medicare and Medicaid Services), les autorités de contrôle en charge de l’assurance maladie nationale aux États-Unis, afin de couvrir tous les coûts des médicaments délivrés sur ordonnance. La facturation de ces frais est cependant controversée. D’une part parce que de nombreuses pharmacies ne sont pas au courant de la facturation qui a souvent lieu a posteriori, après que les ordonnances ont été honorées.

D’autre part, d’après le CMS, entre 2010 et 2019, les frais DIR ont explosé, augmentant de 91 500 pour cent. Oui, vous avez bien lu. Rien que sur les deux dernières années, les frais ont plus que doublé.

Selon un rapport du Drug Channels – un papier en ligne sur l’industrie pharmaceutique américaine publié par le Drug Channels Institute – de 2020, on estime que les frais DIR facturés aux pharmacies sont passés de 229 millions de dollars en 2013 à 9,1 milliards de dollars en 2019. National Association of Chain Drug Stores (NACDS)

Pour les seniors, ces frais ont pour conséquence une quote-part plus élevée pour les médicaments délivrés sur ordonnance. L’association américaine nationale des chaînes de pharmacies NACDS (National Association of Chain Drug Stores) considère même que « la viabilité des pharmacies et l’accès des patients aux médicaments sont mis en danger ». La pandémie a montré à de nombreuses personnes l’importance d’avoir une pharmacie dans un périmètre de 5 à 10 km de chez soi, ce qui est le cas de 90 pour cent de la population des États-Unis. Les frais DIR élevés remettent en question ce service essentiel pour la population.

Selon les données collectées entre décembre 2017 et décembre 2020 par IQVIA, fournisseur d’analyse de données dans le secteur de la santé, il ressort que quelque 2 300 pharmacies ont dû fermer leurs portes aux États-Unis. National Association of Chain Drug Stores (NACDS)

Une nouvelle coalition de pharmacies dont l’objectif est de réduire la quote-part des patients et d’empêcher les pharmacies de fermer, affirme que « Ces frais exercent une pression inutile et néfaste sur les patients, les pharmacies et des communautés entières – ce sont particulièrement les groupes les plus vulnérables et défavorisés qui en font les frais. Nous saluons la proposition de loi visant à réformer les frais DIR pour réduire les coûts des médicaments pour les seniors et appelons à son adoption cette année encore ».

Une coalition de pharmacies incite le congrès à adopter une loi sur l’exonération des frais DIR pour les patients et les pharmacies.

Un espoir est né mais ce soulagement pourrait arriver trop tard pour certaines pharmacies. Ne nous voilons pas la face : cette réforme des frais pourrait ne jamais voir le jour.

Et comme si ces frais n’étaient pas un défi suffisant pour les pharmacies, les frais pour les médicaments génériques (GER fees) viennent couronner le tout. Les frais GER sont appliqués rétroactivement et prélevés aux points de vente. Les frais DIR et GER signifient que les pharmacies pourraient même perdre de l’argent – deux dollars ou plus – lorsqu’elles vendent des médicaments génériques délivrés sur ordonnance.

« Ces frais ne sont pas nouveaux mais ils rendent les modalités de remboursement déjà compliquées encore plus opaques. En 2018, des propriétaires de pharmacies ont reçu des factures de plusieurs centaines de milliers de dollars à payer dans les 15 jours ».Pharmacy Development Services

Que peuvent faire les pharmacies ?

Il existe des sociétés qui aident à réduire les remboursements. Mais même ainsi, les frais DIR et GER minent les profits des pharmacies. Dans un contexte difficile, les pharmacies ne peuvent gagner de l’argent qu’en baissant leurs coûts d’exploitation lors du traitement des ordonnances. Le bon type d’automatisation peut aider les pharmacies – les possibilités sont nombreuses.

Des machines de comptage des médicaments directement dans les pharmacies peuvent accélérer le processus de comptage et réduire le temps mis pour traiter les ordonnances. Actuellement, il existe plusieurs solutions de comptage des comprimés sur le marché, incluant des appareils de comptage portables.

Le Nano fulfillment est arrivé en Amérique du Nord aussi.

Pour les pharmacies indépendantes et les petites chaînes ayant une densité d’officines élevée en zone urbaine, le Nano fulfillment directement dans les pharmacies pourrait être la bonne approche, pour une gestion profitable et des revenus accrus. Grâce au Nano fulfillment selon le principe du réseau en étoile, des tâches manuelles peuvent être automatisées pour une ou pour plusieurs officines proches géographiquement, ce qui réduit les coûts. Les pharmacies peuvent de plus :

  • Augmenter leurs capacités et leur débit
  • Améliorer sensiblement les processus pharmaceutiques
  • Éliminer les erreurs humaines
  • Réduire le personnel pharmaceutique
  • Stocker plus de produits sur moins d’espace
  • Automatiser la conformité à la loi américaine sur la sécurité de la chaîne d’approvisionnement des médicaments (DSCSA) et
  • Réduire les coûts des médicaments périmés en appliquant le principe FEFO

Le Nano fulfillment permet de plus de gagner jusqu’à 60 pour cent de place derrière le comptoir, ce qui ouvre de nouvelles perspectives aux pharmacies :

  • Élargir l’offre de prestations cliniques pour augmenter les recettes et avoir un impact positif sur la santé des patients
  • Allonger les horaires d’ouverture grâce aux terminaux de délivrance 24h/24 7j/7 sans embauche de personnel
  • Étendre les activités commerciales sans augmenter la charge de travail et accroître la compétitivité par rapport aux vendeurs en ligne comme Amazon

Les systèmes Apostore de KNAPP sont déjà utilisés dans toute l’Europe. Certaines de nos installations disposent de délivrance 24h/24 7j/7 et d’autres de fonctions de Nano fulfillment. Et en Amérique du Nord trois systèmes semblables sont déjà utilisés – et d’autres sont en cours.

Renouer avec la profitabilité grâce au traitement centralisé

Les pharmacies ayant un volume de commandes suffisant profitent le plus du Mail Order Central Fill (MOCF). Les médicaments sont soit envoyés directement aux pharmacies (central fill) soit envoyés directement aux clients finaux (mail order). La livraison de différents sites ainsi que l’envoi direct aux clients finaux permettent aux pharmacies de réaliser des économies substantielles tout en augmentant leur précision lors de l’assemblage des commandes. Ce processus est par ailleurs beaucoup plus rapide que la délivrance manuelle des ordonnances dans les officines.

Automated Tablet Dispenser (ATD)
L’Automated Tablet Dispenser (ATD) prélève rapidement les comprimés à l’unité pour des ordonnances aux patients personnalisées.

 

Une automatisation moderne utilisant la robotique, les Automatic Tablet Dispensers, des logiciels spécialisés et la technologie RFID permet un prélèvement intelligent et efficace des comprimés à l’unité. Les commandes spécifiques pour les patients peuvent être assemblées rapidement et être étiquetées automatiquement, tandis que la traçabilité sans faille de chaque médicament est garantie. Le système est même capable de détecter les comprimés et les capsules cassés. Et tous les matériaux qui entrent en contact avec les médicaments ont été certifiés par la FDA, l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments. Le système convient également à 99 pour cent des codes CIP.

Utiliser un modèle de Mail Order Central Fill (MOCF) permet aux pharmaciens et aux préparateurs en pharmacie de gagner du temps qu’ils peuvent consacrer à conseiller les patients. Et parallèlement, le chaos d’informations derrière le comptoir et en cours de traitement qui règne aujourd’hui dans nombre de pharmacies est supprimé.

Le système innovant d’entrées et de sorties de l’entrepôt stocke des articles divers sur l’espace le plus restreint.

Une délivrance centralisée des médicaments à forte rotation peut économiser entre neuf et dix dollars de frais d’assemblage comparée à un assemblage manuel. Au lieu de perdre deux dollars ou plus par ordonnance en raison des frais DIR et GER, les pharmacies peuvent gagner huit dollars par délivrance. Ce qui change considérablement la donne pour les pharmacies.

MOCF est une solution flexible et extensible dont la durée d’amortissement est courte. Le retour sur investissement dépend de la taille de la structure mais il est en règle générale inférieur à 24 mois grâce à la réduction des frais de transport et d’inventaire, aux coûts d’assemblage des ordonnances plus faibles et à l’augmentation des services générant des revenus.

Pour les pharmacies qui rencontrent des difficultés réelles, MOCF peut être la solution parfaite pour contrecarrer les frais GER et DIR imprévisibles. De plus, le traitement central crée de la valeur qui va plus loin que le simple profit financier.

  • Les pharmaciens peuvent consacrer du temps à conseiller les patients au lieu de compter les comprimés et de remplir des fioles.
  • En effet, la solution MOCF permet de délivrer les ordonnances avec une précision de 100 pour cent, assurant ainsi que le bon médicament soit donné au bon patient, dans la bonne quantité et la bonne médication – le taux de précision étant nettement plus élevé que dans le point de vente.
  • Les patients profitent également directement du traitement centralisé : ils peuvent commander et recevoir leurs médicaments avec souplesse, tout en bénéficiant de services bons pour la santé.

Changez dès aujourd’hui pour profiter sans délai

Quand la révolution numérique arrive, on ne peut plus l’arrêter, elle est radicale et ultrarapide. Aucune pharmacie n’est épargnée. Une transformation numérique réussie et les avantages sont immenses : augmentation du chiffre d’affaires, frais de fonctionnement réduits et inventaires simplifiés. Une transformation ratée et vous perdez du temps, de l’argent et des clients.

L’institut de recherche Global Center for Digital Business Transformation le souligne : « Aujourd’hui, il y a deux possibilités : ou nous allons vers un nouveau futur numérique ou les changements exponentiels de la compétitivité nous emporteront ». La numérisation transforme déjà l’industrie pharmaceutique, ce qui rend indispensable le bon choix d’une solution d’automatisation et ce, le plus vite possible.

Les pharmacies ont une occasion unique de relever les défis d’aujourd’hui et de demain avec l’automatisation de la prochaine génération. Il est maintenant temps de saisir cette opportunité en numérisant les processus dans votre pharmacie et en capitalisant sur votre potentiel de croissance.

Temps de lecture 4 minutes
Kathleen Spalding
Marketing Manager, KNAPP North America
Dans un monde « à la demande », les clients veulent recevoir leurs commandes avant même de les commander. Comment optimiser l’exploitation de votre installation pour répondre aux attentes de vos clients ? Et comment garder toujours une longueur d’avance par rapport à la concurrence ? Kathleen vous dit tout dans son blog sur les dernières tendances technologiques et vous fait découvrir les nouvelles conceptions logistiques. Pour que vous soyez toujours en pole position sur la liste d’achats de vos clients.

Partager

Informations complémentaires

Souhaitez-vous en savoir plus sur l’exécution ou avez-vous des questions spécifiques? contactez-nous sous kus.marketing@knapp.com.

Pas de commentaires sur cet article

Écrivez un nouveau commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d’un * doivent être renseignés.